Demandez votre devis gratuit
Vos coordonnées
Type de bien

Publié le 29 Juin 2024

Les effets du changement climatique et la hausse des sinistres ne datent pas d’hier, mais ils affectent de plus en plus nos régions et nos habitations. Ainsi, les cas de maisons fissurées sont de plus en plus nombreux et ils ne sont pas à prendre à la légère. Menace croissante et à l’insu de tous, les « maisons fissurées » se soldent inévitablement par des dommages très rapides ou progressifs qui compromettent sérieusement la durabilité des constructions. L’association Conséquences, en partenariat avec la start-up Callendar, a publié sur son site un rapport qui traite de ce phénomène préoccupant et du risque qui lui est associé de retrait-gonflement des argiles (RGA).

Maisons fissurées : une conséquence notable et inquiétante du changement climatique

Le rapport de l’association Conséquences, Maisons fissurées – 20 millions de Français exposés, beaucoup plus à l’avenir, établit des liens directs entre les changements climatiques d’origine humaine et l’augmentation rapide des sinistres liés aux maisons fissurées. Il opère d’ailleurs des projections alarmantes : si la trajectoire climatique actuelle reste la même, plus de 16 millions de maisons pourraient être affectées d’ici 2050, et d’autant plus si les températures augmentent de plus de 2,7°C, ce qui augmenterait aussi la fréquence des épisodes de sécheresse. Depuis 1989, les données de reconnaissance des catastrophes naturelles montrent une augmentation des sinistres de + 145 %, avec une extension notable vers des régions situées à l’est du pays comme la Bourgogne-Franche-Comté, le Grand Est et l’Auvergne-Rhône-Alpes. Le phénomène s’amplifie aujourd’hui et touche désormais une vaste partie du territoire national. Actuellement les zones les plus exposées à ce type de sinistralité sont les régions Centre-Val de Loire, Occitanie, Nouvelle-Aquitaine, Bourgogne-Franche-Comté et PACA.

Évaluer et prévenir le risque RGA : une application en ligne, gratuite et accessible à tous

Face à cette menace qualifiée de « sournoise » par l’association Conséquences, la start-up Callendar propose une solution d’évaluation et de prévention innovante : l’application Risque Maison Climat RGA. Cette application gratuite permet à ceux qui le souhaitent d’évaluer le niveau de risque d’une maison ou d’un immeuble face au retrait-gonflement des argiles, ce qui permet aux propriétaires de mieux anticiper ce danger et d’adopter les mesures nécessaires pour protéger leurs habitations. Pour ce faire, il suffit à l’utilisateur de l’application d’entrer une adresse postale pour connaître le niveau d’exposition de la maison ou de l’immeuble concerné, et ce, selon trois critères : la nature du sol, la structure du bâti et le risque climatique (en l’occurrence, le risque de sécheresse). Selon Samy Kraiem, climatologue chez Callendar, cette application vise à informer les utilisateurs des dangers potentiels et à les guider vers les actions appropriées. Sylvain Trottier, directeur de Conséquences, souligne l’importance de cette initiative qui fait ressortir trois facteurs qui contribuent au risque de fissures dans les maisons, parmi lesquels celui « déterminant » du risque climatique.

« Retour aux actualités
nos prestations
Tout savoir sur les audits et contrôles obligatoires
Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite
En cliquant sur le bouton "S'inscrire", j'accepte de recevoir les lettres d'information de CER ETUDE THERMIQUE